#HTML/CSS

Des icônes sans images avec unicode !

Dans une certaine mesure, il est possible de totalement éviter les images pour vos icônes ! Certaines icônes sont tout simplement disponible en unicode et html. C’est à dire que c’est du “texte-icône”. Certains caractères “spéciaux” tels que “ç, €, à, é, è, ê…” possèdent bien en html des codes ressemblant à ça : “&ccedil”. Il ne vous viendrait pas à l’esprit de mettre une image à la place du texte… Alors faisons pareil pour les icônes !

Styliser le input file en CSS

Chaque navigateur possède son propre champ de , ce dernier n’est pratiquement pas modifiable en CSS. C’est fort dommage car d’une part, chaque navigateur possède son propre design de ce type de input, ce qui ne permet pas d’avoir une homogénéité entre les navigateurs, et d’autre part, cette impossibilité de le modifier via CSS ne permet pas d’adapter ce dernier au design de notre site. Notre objectif est donc de palier à cette lacune.

Insight sur les filtres CSS3

Exposons un cas concret : vous avez un site dynamique, et vous avez besoin de deux versions de la même image, l’originale, et une version floutée, plus sombre… que vous appliquerez par exemple au survol de la souris. Premièrement, ceci est une affaire de client-side ! Et celà a de multiples avantages :

Enfin, vous comprenez qu’il n’y a que des avantages à déporter le traitement des images côté client. On pense évidemment à JavaScript pour faire ce boulot. Oui… pourquoi pas… Mais sachez que les filtres de CSS permettent d’en faire autant, le tout dans une extrême simplicité. Pour vous mettre l’eau à la bouche, voici les effets qu’il est possible d’appliquer :

Ça ouvre quand même pas mal de possibilités ! Pour en savoir plus, je vous invites à aller jetez un œil à la traduction de l’article de Johnny Simpson sur Développez.com.ages/) sur Développez.com.

HTML coder pour l'e-mailing

L’emailing est un sujet assez vaste. Je l’avais déjà abordé au travers d’un article plutôt axé marketing, qui traitait des meilleurs jours et plages horaires pour l’envoi de mailing. Dans un autre article, toujours orienté webmarketing, j’avais expliqué les différentes notions à bien appréhender pour construire une landing page efficace.

Ce post-ci sera un peu plus technique. En effet, on va passer en revue les bonnes pratiques à mettre en oeuvre pour créer un template HTML dédié à l’envoi par mail. Qu’il s’agisse donc d’un emailing de prospection, d’une newsletter ou encore d’une notification automatique d’un site internet (confirmation d’inscription, confirmation de commande etc.) si vous désirez envoyer autre chose que du texte brut, il va falloir adapter vos pratiques au media email. Sans quoi vos destinataires ne recevront rien d’autre qu’une bouillie de mise en page, s’ils reçoivent quelque chose tout court d’ailleurs. Allez, c’est parti !

Le test HTML5

Le HTML est un terme qui regroupe de nombreuses fonctionnalités. Les balises HTML5 évidemment, mais aussi les nouvelles API du DOM et aussi pour certains les nouvelles moutures du JS, a.k.a ECMAScript.

La première version de ce micro article (2012) parlait du WebGL, de microdonnées, du dragNdrop. Mais bien d’autres choses ont fait leur apparition depuis: le WebGL2, la push api, les web workers etc.

Pour tout développeur soucieux de l’avancement des technos front et de l’état des navigateurs, trois ressources permettent de savoir si vous pouvez utiliser telle ou telle techno en prod ou non :

Bon dev !