Laisser un commentaire

60 facteurs pour un bon SEO

Que vous ayez un e-commerce, un blog ou un site vitrine, il faut qu’il soit bien référencé, sans quoi aucun visiteur ne vous trouvera dans l’immensité du web.

Le référencement n’est pas une science exacte et il consiste en un savant mélange entre art et technique. Toutefois, il y a certaines règles qu’il faut respecter pour gagner les premières places du classement de Google. Ces règles concernent différents aspects de vos sites et contenus : humains, techniques, sociaux, les facteurs sont variés. Passons-les en revue et grimpez dans les résultats !

Le contenu

La première chose consiste à avoir du contenu intéressant et en quantité nécessaire. Tout d’abord parce que vous écrivez avant tout pour vos visiteurs, deuxièmement, et il est bon de le rappeler, les moteurs de recherches ne peuvent vous indexer que grâce au contenu que vous leur fournissez. Si vous n’avez que trop peu de texte avec une majorité de photos ou de vidéos, il y a de grandes chances pour que vous ayez du mal à vous référencer.

taille moyenne des pages des 10 premiers résultats google
Taille moyenne du contenu des 10 premières pages des SERP

Comme le montre le graphique ci-dessus, une étude a démontré que les pages avec beaucoup de contenu tendent à apparaître en haut des pages de résultats. Néanmoins, il est délicat de dire qu’une page doit faire au moins 600 mots. Gardez à l’esprit que la qualité et la satisfaction de vos visiteurs doivent toujours primer sur l’optimisation technique. Par ailleurs tout dépend du type de page. Si un article de blog peut facilement faire plus de 1000 mots, une landing page se doit d’être légère… Ne rajoutez donc pas de longueurs inutiles.

Les sites mobiles

Ahh, le mobile ! Vous savez, ce petit appareil que vous avez dans votre poche et depuis lequel vous naviguez aussi sur le web. L’internaute n’a pas les mêmes attentes lorsqu’il navigue depuis son téléphone que lorsqu’il navigue depuis un ordinateur. Vous devez en tenir compte.

Premièrement, la surface utile sur un écran de 5” n’est pas la même que sur un écran de 22”. Less is more, allez donc droit au but. Si nous parlions de contenu juste au dessus, sur mobile, il est souvent contre productif de noyer le visiteur sous une montagne de texte.

Cela dépend bien entendu du type de site dont il s’agit. Un article reste un article. On n’en fera pas une version spéciale mobile avec 50% de contenu en moins. Néanmoins, sur des sites ou pages sur lesquels on favorise une action (acheter un produit, réserver un restaurant), il faudra faciliter l’action.

Inutile de vanter les mérites du chef cuisto en 50 lignes. Mettez bien en évidence le numéro de téléphone pour réserver, ainsi que l’adresse, c’est ce que l’internaute veut (vous pourrez vanter les mérites du chef en bas de page où sur une page dédiée).

Et par pitié, virez moi ces popin et autres joyeusetés parfaitement horripilantes sur mobile, Google n’apprécie pas du tout.

Google a bien constaté que les internautes ont des attentes différentes lorsqu’ils naviguent depuis un mobile. De plus, comme la majeure partie des recherches provient maintenant des mobiles, l’index de Google devient mobile first [en]. C’est à dire que les critères considérés comme bons pour le mobile priment maintenant sur ceux utilisés jusqu’alors pour les versions bureaux.

Les mots clefs

Le SEO tourne autour du concept de mot clef. En effet, on cherche à se placer dans les premiers résultats par rapport aux mots clefs recherchés par nos cibles potentielles. Quand on parle de mot clef, il s’agit d’une expression qui peut se composer de plusieurs mots : « changer la vitre iphone 5 » est un mot clef.

Assurez-vous que vos mots clefs stratégiques sont bien présents dans votre contenu :

En outre faites attention à ne pas vous auto-concurrencer en ayant plusieurs pages en compétition [en] pour un même mot-clef. L’idéal est d’avoir une page de référence – celle qui fait autorité sur le sujet et que vous voulez faire ranker – et d’avoir d’autres pages qui pointent vers cette référence.

Ces autres pages adresseront des sujets connexes ou plus précis. Ainsi, elles pourront jouer sur la longue traine (des mots clefs plus longs mais plus facile à ranker). Cette stratégie de page centrale s’appelle contenu cornerstone [en].

Le domaine

De nombreux facteurs entrent en ligne de compte au niveau du domaine. Certains sont plus importants que d’autres et parfois c’est même plus une curiosité de le savoir qu’autre chose !

Les liens et pages

Les liens sont le nerf de la guerre. Ils sont avec les mots clefs un des facteurs les plus impactant. On corrige ici certaines idées reçues, notamment sur les liens externes qui feraient perdre du “jus”.

Vous n’êtes pas sans savoir qu’en matière de liens, ceux qui pointent vers votre site sont primordiaux. D’une part ils apportent du trafic direct, d’autre part, ils indiquent aux moteurs que d’autres personnes apprécient votre contenu.

Tous les liens ne sont pas égaux. Oui, un lien depuis mon blog, en toute humilité, ne pèse pas autant qu’un lien depuis Korben, d’un média national ou du gouvernement. En effet, un lien venant de la page d’accueil d’une grande université à plus de poids, car il représente un capital confiance supérieur. Au delà du nombre de liens, lorsque vous cherchez à comprendre pourquoi un site est bien classé, trois facteurs sont à prendre en considération :

Certains de ces indices sont calculés pour la page et pour l’ensemble du site. L’Open Site Explorer de Moz permet de faire des analyses complètes des backlinks d’un site ou d’une page. Ainsi, il faut savoir faire preuve de discernement. La confiance joue énormément et constitue un élément clef dans la pérennisation du positionnement.

Aussi, par exemple, entre un lien d’une page de blog possédant un PageRank (ou Mozrank) de 6 et un autre avec un pagerank de 3 mais émanant du site du CNRS, je prend sans réfléchir le lien du CNRS ! Évidemment, son trustrank et son autorité seront sans commune mesure.

Les facteurs techniques

Comme le but premier des moteurs de recherche est de diriger leurs utilisateurs vers du contenu qui leur donnera satisfaction, tous les facteurs qui peuvent améliorer l’expérience utilisateur sont pris en compte. L’expérience sur mobile et la rapidité du site sont prises en compte par les moteurs, vous pouvez effectuer un premier test avec PageSpeed.

Si je vous parle chinois, sachez que si vous êtes sous WordPress, il existe de très bon plugins qui permettent d’optimiser la vitesse de ce dernier. Si vous souhaitez creuser un peu plus les performances de votre site, utilisez Pingdom, WebPageTest et Webhint.

Les médias

Ajouter des fichiers médias est bon pour vos utilisateurs, c’est donc bon pour votre SEO ! Bon pour vos utilisateurs car un texte agrémenté d’illustrations (ou de vidéos) est souvent plus agréable à lire. Dans le cas de graphiques ou de schémas techniques, cela aide aussi à saisir la complexité du sujet abordé.

Les moteurs de recherches apprécient donc les images. Les résultats images des moteurs constituent aussi un bon moyen de se positionner et de recevoir du trafic.

Les facteurs humain

Les facteurs humains sont parmi les meilleurs indicateurs de satisfaction et donc de qualité des contenu. À cet effet, les moteurs de recherche analysent et prennent en compte le comportement des internautes dans leur classement.

Les facteurs sociaux

Les réseaux sociaux constituent un important vecteur de communication pour le digital et une source non négligeable de trafic et de diffusion. Ainsi, les moteurs scrutent le web social et en analysent les signaux pour interpréter la pertinence et l’engouement à l’égard des pages.

Conclusion

Un bon SEO résulte de nombreux facteurs. Comme nous avons pu le voir, certains sont plus impactant que d’autres, mais il ne s’agit pas de sur-optimiser certains éléments au détriment d’autres facteurs tout aussi utiles. On a tendance à penser que le SEO ne concerne que les moteurs de recherche, mais nous avons pu observer que de nombreux algorithme des moteurs tentent de mesurer la satisfaction de l’utilisateur. Fournissez donc un contenu de qualité, un site rapide, sécurisé, bien designé et mobile-friendly, pensez à avoir une bonne architecture du contenu et surtout à satisfaire l’internaute, votre SEO devrait s’en ressentir !

Que pensez-vous des techniques abordées ici ? Voyez-vous des choses à ajouter ?

Commentaires

Rejoignez la discussion !

Vous pouvez utiliser Markdown pour les liens [ancre de lien](url), la mise en *italique* et en **gras**. Enfin pour le code, vous pouvez utiliser la syntaxe `inline` et la syntaxe bloc

```
ceci est un bloc
de code
```